Le craquement articulaire est bénin. C’est le bruit que l’on produit en se compressant les phalanges, mais aussi en s’étirant les vertèbres.

Il traduit un écartement brutal des surfaces articulaires. L’articulation étant fermée, l’augmentation de l’espace provoque un phénomène de cavitation: une bulle de gaz se forme brutalement sous l’effet de la dépression.

C’est un bruit ressemblant à celui d’une canette de boisson gazeuse sous vide que l’on décapsule.
Il n’est pas néfaste de se faire craquer. Au niveau des vertèbres, c’est même souvent bénéfique car cela indique que vous vous étirez bien à fond.

C’est une bonne prévention des « blocages vertébraux »

 

 

PAR CONTRE, il est tout à fait possible de pratiquer l’ostéopathie sans faire craquer car parfois une technique n’engendre pas de craquement mais est tout aussi efficace.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *